Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/plugins/post-views-counter/includes/counter.php on line 292
Cupidon, va te rhabiller ! - les-affranchies
Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Cupidon, va te rhabiller !

Depuis petites, les écrans nous nourrissent de scénarios glamours.

Y’a la version dans les châteaux pour faire rêver les petites filles, celle pour nous émoustiller durant la puberté, ou encore le “Fifty shades of Grey” qui nous fait soupirer après ce que nous ne vivons pas dans notre foyer.

L’amour est partout autour de nous.

Mais, que ce soit le format “Happily Ever After” des contes de fée, les scénarios romantisés à Hollywood, chorégraphiés à Bollywood, ou encore le format torturé du cinéma Français, j’ai comme l’impression quelque part qu’on nous leurre…

Comme si on nous servait une copie, une mauvaise traduction. Bref, une version frelatée.

 

L’amour “coup de foudre”

 

L’amour nous tomberait dessus comme l’éclair tombe du ciel imprévisible et incontrôlable.

Un Prince, un bel inconnu, un riche héritier vient à passer. Un échange de regards et nous voilà “folle amoureuse”, “raide dingue de lui” totalement éblouie par l’éclair amoureux.  

Le choc électrique déconnecte nos neurones, empêche nos raisons de décider autrement, nos coeurs de nous  défaire de nos émotions.

Comme le courant, l’amour serait un simple sentiment, intense et fluctuant.

Face à lui, nous serions un objet, impuissantes devant la force d’attraction et dépendantes de sa date de péremption.

C’est Cupidon qui décide.

Avec ses petites fesses potelées, il vise dans le mille mais couple mal. Il décoche ses flèches empoisonnées et distribue des élixirs d’amour aussi irrépressibles qu’éphémères.

 

L’amour aliénant ?

 

Moi j’en ai ras-le-bol de cet amour dont on serait victimes !

Certes, il inspire de belles oeuvres cinématographiques, mais qu’est-ce qu’il nous dessert dans la vraie vie !

C’est bien beau d’être enflammées d’amour, mais on fait comment après pour garder la flamme au quotidien ?

Et puis, je la trouve pratique cette histoire de coup de foudre… elle nous leurre et permet à d’autres de tirer leur coup sur le compte de nos (dés)illusions…

Dans la vraie vie, l’amour, on n’a pas besoin qu’il tombe d’un coup. On a besoin qu’il tienne le coup.

 

L’amour qui tient le coup

 

Eh ben oui, c’est qu’on lui demande beaucoup à l’amour !

On construit sur ses fondations, on s’investit, on prend des crédits pour 30 ans, on fait des enfants pour la  vie, on se donne entièrement.

Alors il faut qu’il soit solide.

Le genre qui s’adapte aux 4 saisons. Qui survit aux coups de tonnerre qui peuvent éclater sous le ciel de nos foyers. Qui perdure pendant les périodes de sécheresse, conjugale comme vaginale. Et qui a même le pouvoir de générer une nouvelle étincelle quand le courant amoureux vient à faiblir.

 

C’est bien beau tout ça, mais on le trouve où cet amour-là ?

Car j’ai eu beau chercher, je ne l’ai trouvé sur aucun écran.

 

“Love at First Sight” V. “Love in Each Sight”

 

Et puis, un jour, dans un vieux manuscrit, j’ai déniché une autre version.

Sous le titre mystérieux de “Love in Each Sight”, ce manuel parlait d’un amour qui se construit jour après jour, s’alimente regard après regard, se démontre au quotidien. Pas très glamour, mais ultra concret… Bien loin de son cousin germain, le  “Love at First Sight”.

J’ai dévoré le bouquin. Et j’ai finis par comprendre… qu’il était là, tout près. Au dedans de moi.

 

J’ai découvert le pouvoir de mon regard – que je peux choisir où viser, autant que de détourner les yeux de ce bel Apollon qui serait pour moi un piètre compagnon.

J’ai appris que je peux faire perdurer le courant amoureux en offrant mon regard aimant jour après jour, encore et encore, saison après saison.

J’ai compris que l’amour était au pouvoir de mes décisions, et même plus fort que mes sentiments.

Et en lui, j’ai trouvé la force de m’élancer sans craindre comme une fatalité l’extinction.

 

Alors Cupidon, range tes flèches et va te rhabiller !

Aujourd’hui, je m’affranchis de ton pouvoir.

6 comments

  1. Mïssprys dit :

    Excellent ! Vraiment précis … vraisemblable… avec juste ce qu’il faut de piquant . Merci !

    1. Johanna dit :

      Oh merci chère Mïssprys, c’est toujours un plaisir de lire tes avis 😘

  2. Marvin dit :

    Sacré texte.
    Qui s’applique effectivement dans les 2 sens, au féminin comme au masculin !
    Merci « Les Affranchies ».

    1. Johanna dit :

      Et merci à toi d’être ma source d’inspiration de cet amour qui tient le coup 😍

  3. Fany Olangalire dit :

    Très bel article. Merci

    1. Johanna dit :

      Merci chère Fany, je suis ravie que ce texte te plaise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la Newsletter

A Propos de l’Auteure
Articles Populaires
Commandez les cartes de visite
Catégories
Recherche