Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/plugins/post-views-counter/includes/counter.php on line 292
Quand les papillons se sont envolés... - les-affranchies
Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Quand les papillons se sont envolés…

Chers Papillons,

Comme un puissant tourbillon, vous m’avez envahie.

Sous votre étreinte, tout mon corps a tressailli.

Le ventre tiraillé, mon cœur a vibré,

Vous m’avez étourdit la tête, fait rougir mes pommettes,

Les yeux envoûtés, je me suis exclamée :

« Je l’aime ».

 

Chers Papillons,

Où êtes-vous partis ? Je ne vous ressens plus.

L’être aimé à mes côtés, je vous cherche éperdument.

Portée par vous, sur lui j’avais jeté mon dévolu.

Sans vous, je me mets à douter de mes certitudes – de moi, de lui, de nous.

Je croyais l’avoir trouvé, mais je vous ai perdu.

L’amour s’est-il envolé en même temps que vous ?

 

Alors qui sont-ils au juste ces petits « papillons dans le ventre » – un processus inéluctable qui donne à l’amour une date de péremption ? une fausse impression qui m’a leurrée sur la profondeur de mes sentiments ? une puissante sensation aussi délicieuse qu’addictive ? ou peut-être un sort envoûtant qui m’a poussée vers une relation sans avenir ?

Etudions cette étrange espèce.

 

Par nature, les papillons sont des êtres éphémères

Leur durée de vie varie entre une journée à quelques mois selon les espèces.

De même, dans la relation amoureuse, cette sensation physique est passagère, ou plus exactement, fluctuante. Très intense dans les débuts, elle peut ensuite s’estomper, carrément disparaître… mais aussi réapparaître.

Ces petits picotements peuvent constituer l’étincelle initiale qui vient susciter l’attrait amoureux, mais ils s’avèreront incapables d’alimenter la relation constamment. Pour durer, l’amour doit aller puiser au-delà de cette sensation et se construire autant lorsqu’elle est présente que lorsqu’elle s’est éclipsée.

 

Les papillons peuvent aussi insécuriser le couple

Quand la relation se focalise sur la sensation – éphémère donc – cela peut conduire à vouloir retrouver ailleurs l’intensité de cette expérience grisante lorsque celle-ci s’est estompée. Donner une trop grande importance aux papillons risque donc d’amener… à papillonner !

Personne ne peut assurer à l’autre de constamment éprouver pour elle/lui cet élan passionné. On peut par contre s’engager envers l’autre à  poursuivre dans la relation dans les saisons avec les papillons, comme dans celles sans.

Autrement dit, nous n’avons pas le contrôle sur la pérennité de nos sentiments mais nous pouvons décider de donner à l’autre la fidélité de notre engagement. Et d’ailleurs, la force et la beauté de cet engagement peuvent réveiller des petits papillons endormis.

 

Les papillons sont partiels

Parce qu’ils ne suffisent pas à la relation, les papillons doivent être questionnés. Ainsi, la sensation des débuts peut révéler une attirance sincère et profonde, mais elle est un très mauvais indicateur quant à la solidité future de la relation. Elle dit simplement « Wow, bel Apollon, tu me fais carrément de l’effet ! » mais elle est parfaitement muette sur tout le reste.

Ce qui fera la différence sur la suite ce sont tous ces éléments aussi existentiels que terre à terre : « partage-t-on la même vision de la vie ? », « nos conceptions de la relation de couple s’accordent-elles ? », « est-ce que je ne conçois pas la vie sans enfant quand lui n’en veut pas – ou inversement ? » « a-t-il des rêves d’aventure expatriée quand je ne me vois pas m’éloigner de mon village natal ? » – et toutes les autres questions qui, pour vous, sont essentielles.

Pour se lancer dans la relation, il faut donc moins se fier sur les papillons que sur la possibilité de cheminer main dans la main avec l’autre vers les mêmes horizons.

 

Les papillons n’aiment pas le train-train quotidien

Quand on s’attaque à la pile de linge à repasser, c’est rare que les papillons viennent nous donner de l’entrain. De même, l’atmosphère électrique de la dispute conjugale attire plus souvent les moucherons que les petits papillons, et devant une couche de bébé bien pleine, vous verrez plutôt voler les mouches vertes.

Petites choses délicates, les papillons tendent à s’éclipser dans ces instants très pratiques de la vie. Ce n’est pas pour autant qu’ils se sont envolés pour de bon, mais ils ont un mode de vie migratoire – ils s’en vont pour un temps et reviennent – au gré des saisons, des coups durs de la vie, de moments propices au romantisme, et aussi d’élans amoureux improvisés. Ils sont aussi volatiles qu’imprévisibles.

Cette intermittence est aussi là pour nous rappeler de savourer leur présence. A l’inverse, une intensité constante nous ferait vite les banaliser.

Et d’ailleurs…

 

Le quotidien aussi peut trouver ces papillons agaçants

Non, parce qu’en vrai, la Princesse risquerait de rapidement se lasser d’une mélodieuse sérénade quotidienne si son Prince ne faisait que chanter sous sa fenêtre. Elle pourrait même finir par questionner cet amour purement contemplatif.

Car c’est bien beau, mais à côté il faut aussi administrer ensemble le Royaume et éduquer les futurs héritiers.

 

Mais quand les papillons se sont envolés ?

Savoir de quelle espèce ressortent ces petits papillons, c’est déjà comprendre qu’il est normal de ne pas toujours les ressentir. C’est aussi se donner les chances de construire la relation amoureuse sur des fondements plus profonds et durables – où sentiments et actions s’entremêlent et se nourrissent mutuellement.

Ok, c’est bien beau tout ça, vous allez me dire, mais concrètement, pour certaines, il y a belle lurette que les papillons se sont envolés ! Leur retour de migration vous n’y croyez plus trop. La saison hivernale semble s’éterniser et vous avez perdu tout espoir de voir un jour à nouveau bourgeonner le printemps. Peut-être êtes-vous-même tentées d’émigrer à votre tour vers un nouvel amoureux qui pourra éveiller à nouveau ces sentiments en vous.

Avec beaucoup d’empathie pour cette souffrance d’un amour qui semble s’être envolé, je me permettrai de vous suggérer une action.

 

… Jardinez

Malgré la sécheresse, semez encore des graines d’amour, arrosez votre couple, redoublez de soins pour le jardin de votre foyer.

Cultiver la relation quand les sensations se sont estompées est une puissante preuve d’amour, même supérieure à celle d’une attention poussée par l’élan amoureux.

Poser des actes d’amour quand on n’est plus portée par l’intensité des sentiments permet aussi au lien de prendre racine plus profondément, d’accroître sa résistance aux différentes saisons, et de ne plus dépendre exclusivement des papillons.

Mieux encore, peut alors se réaliser une puissante loi de la nature – semez des graines d’amour et vous récolterez les fruits de l’amour, ou comment l’action d’amour nourrit le sentiment d’amour.

 

A force de soins, vous pourriez être surprise de voir éclore de jolies fleurs odorantes…
… et les papillons revenir butiner.

9 comments

  1. Ping : Jeune Femme cherche l'Amour - les-affranchies
  2. Tacou dit :

    super texte.. Percutant et profond!il ma fait du bien et fera du bien à beaucoup d’autres

    1. Johanna dit :

      Contente que ce texte t’ait plu, et merci pour ton retour, c’est précieux 🙂

  3. Stéphanie dit :

    Très joli texte… encore plus percutant et profond que le précédent , bien que le thème diffère mais demeure toutefois sur les « outils » si nécessaires pour entretenir ce qui doit être essentiel dans un couple : l’amour et cela en toute saison. Merci Johanna !

    1. Johanna dit :

      Tu as raison, Stéphanie, près la boîte à outils du couple, le jardinage de notre foyer, parce que l’amour se cultive au jour le jour. Merci pour ton retour, Stéphanie :-*

  4. Dosser Laurie dit :

    Magnifique message

    1. Johanna dit :

      Merci Laurie, je suis ravie que ce texte vous ait plu ! Et je vous souhaite de vivre heureuse en amour, affranchie des papillons 🙂

  5. anais dit :

    je valide 🙂 super article encourageant ! 🙂 ben ça tombe à pic parce que nous on va jardiner à Berlin pdt ce week-end…en amoureux ! 😀

    1. Johanna dit :

      Quelle belle idée ce weekend en amoureux, Anaïs ! J’espère que le jardinage berlinois a été agréable alors 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la Newsletter

A Propos de l’Auteure
Articles Populaires
Commandez les cartes de visite
Catégories
Recherche