Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/plugins/post-views-counter/includes/counter.php on line 292
Contre la charge mentale ... (1/2) - les-affranchies
Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php:57) in /homepages/29/d693892378/htdocs/clickandbuilds/lesaffranchies/wp-content/themes/suzette-an-elegant-blogging-theme/framework/functions/misc.php on line 56

Contre la charge mentale … (1/2)

La “charge mentale” désigne ce travail d’organisation du foyer, cette sorte de to-do list mentale qui surcharge l’esprit, et particulièrement l’esprit féminin lorsque le foyer pâtit d’une répartition inégale des tâches.

On en entend beaucoup parler depuis quelques temps. Ici, on appelle à l’évolution des mentalités. Là, on demande des réformes de société. Un peu partout, on déplore les inégalités.

Et pourtant, cette charge mentale pèse encore lourdement dans le quotidien de nombreuses d’entre nous.

On peut continuer à revendiquer. Il le faut – pour toutes ces inégalités et ces organisations de société qui ne dépendent pas de nous.

On peut aussi décider de changer les choses, nous, partout où on en a le pouvoir. Décider, déjà pour soi, de s’octroyer le droit de se libérer et vivre cette liberté, concrètement !

 

Contre la charge mentale, je vous propose de pratiquer son antithèse :

 

LA DÉCHARGE MENTALE

 

Mais attention, il ne s’agit pas de procéder à n’importe quel type de décharge mentale.

 

Non pas la décharge électrique…

 

  • celle où excédée, on fait péter le tonnerre de notre colère sous le ciel de notre foyer, où on fusille l’être aimé des éclairs noirs de notre regard et des foudres acerbes de notre langue, où non seulement on ne résout rien mais on ajoute à la surcharge actuelle la crise conjugale assurée ;
  • ni l’électrochoc, où à force d’avoir malmené notre corps sous la cadence de notre rythme infernal, le palpitant s’est emballé, le physique a implosé et la santé s’en est allée sous d’autres cieux plus cléments et respectueux de sa fragilité.  

 

… mais plutôt la décharge de responsabilité :

 

  • On s’accorde le droit de décliner toute responsabilité sur ce qu’on ne peut pas assumer

Pour cela, on accepte de ne pas pouvoir tout gérer et donc, aussi, que tout ne soit pas géré. On admet les contours de nos limites et donc, au-delà, toutes nos zones de non-intervention. 

 

  • On exprime posément à l’être aimé notre trop-plein

Dans une savante combinaison du bon moment et du bon ton, on demande à notre Chéri de redéfinir ensemble l’organisation du foyer. On se pose ensemble pour trouver l’organisation sur-mesure qui convient à notre couple. On utilise la communication plutôt que la critique, l’expression plutôt que l’implicite. Et au besoin, on n’hésite pas à se faire accompagner.

 

  • On s’autorise la délégation de responsabilités aussi en dehors de notre PME familiale

On a recours sans culpabiliser à des des prestataires extérieurs, à toutes ces astuces qui boostent l’économie nationale et préservent l’équilibre fragile de notre foyer. Par exemple : chèques emploi service pour des heures de ménage, services de repassage, courses en ligne avec livraison ou Drive, enfants à la cantine, légumes surgelés prêts à emploi, repas à emporter, robots de cuisine, et toutes les autres idées créatives que vous ne manquerez pas de trouver et de partager généreusement en commentaire !  

 

  • On fait taire notre Manager intérieur

On refuse de continuer de se laisser malmener par cette petite voix interne, insatisfaite chronique qui impose la perfection inatteignable et condamne à l’échec permanent. Quand notre œil borgne ne sait voir que le « à faire » plutôt que le « déjà fait », on ré-éduque notre vision. On apprend à déplacer le focus sur tout le travail débité dans la journée. On décide de se féliciter de ce qui est fait plutôt que de regretter sans fin ce qui ne n’est pas fait ou ce qui aurait pu être mieux fait !

 

  • On étend cette bienveillance nouvellement adoptée de soi à l’être aimé

Quand, maladroitement ou tout bonnement à sa manière à lui, notre Chéri prend en charge sa part de tâches, on renonce à jouer le rôle de contrôleur des travaux finis. En le considérant comme notre meilleur associé, en vis-à-vis, on prend plaisir à expérimenter les joies de la co-responsabilité.

 

RV dans le prochain article pour explorer
d’autres formes de ‘décharge mentale’ efficaces !

5 comments

  1. Stéphanie dit :

    Très bon article à lire et à relire pour « s’éduquer » en tant que femme (et pour certains hommes aussi sans les oublier) a juste titre, à la décharge mentale. Si concevable dans nos habitudes intellectuelles ! Pertinent et intemporel, le thème est bien traité de manière pratique et nous laisse d’excellents conseils. Je retiendrai particulièrement : la décharge électrique à éviter à tout prix( anticipons l’effet cocotte minute et explosion garantie) au profit d’une communication posée sur notre trop-plein et la bienveillance, maître mot pour encourager et accompagner une juste répartition des efforts de chacun. Merci Jo’

  2. Anais dit :

    « On décide de se féliciter de ce qui est fait plutôt que de regretter sans fin ce qui ne n’est pas fait ou ce qui aurait pu être mieux fait ! » 👍🏾👍🏾👍🏾 On y pense pas souvent alors que ça fait un bien fou d’être félicité, même par soi-même… Merci du rappel Johanna! 😉

    1. Johanna dit :

      Avec plaisir, Anais, tu le mérites 😉

  3. Michael dit :

    Bravo J. Bien vu ! Les hommes apprécieront la forme de communication suggérée 😇

    1. Johanna dit :

      Merci cher Michael ! Yes, la paix des ménages, c’est toujours plus efficace comme atmosphère de décharge mentale 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez vous à la Newsletter

A Propos de l’Auteure
Articles Populaires
Commandez les cartes de visite
Catégories
Recherche